Miel sans abeilles

Bzzzz, aujourd’hui on t’apprends à faire du miel sans faire bosser les abeilles! Parce que oui en Véganie on boycotte le miel et SuperFastoche et SuperCochon vont t’en expliquer les raisons!

La première raison est celle d’un choix éthique: les vegans sont contre toutes formes d’exploitation animale, il est donc logique qu’iels boycottent le miel.

La production de miel est loin d’être respectueuse des abeilles. Voici quelques exemples de techniques pas très cool pour nos amies: l’enfumage de la ruche provoquant du stress chez les insectes, l’utilisation de répulsifs agressifs l’ablation des ailes de la reine pour l’empêcher d’essaimer ailleurs etc etc. En plus on leur vole leur nourriture! Eh oui, le miel c’est la nourriture des abeilles. Il va permettre de nourrir tout le monde en hiver. Ce miel certain·es apicultrices·teurs le remplacent par un sirop de glucose très pauvre en nutriments et qui peut contenir des ogm dans l’apiculture conventionnelle. Ce sirop de glucose affaiblit donc le système immunitaire des abeilles qui se retrouvent épuisées. 

Bref, les abeilles sont épuisées à force de bosser comme des malades (plus on leur prends leur miel pour elles travaillent pour en fournir à la colonie!), de recevoir pleins de pesticides en pleine poire et de ne pas être nourri correctement pendant l’hiver *!                                                             

IMG_7033

La deuxième bonne raison est celle de la préservation de la biodiversité.

En effet, l’exploitation des abeilles pour leur miel nuit à la biodiversité car il n’existe pas qu’une seule espèce d’abeille pardi! Les abeilles sauvages sont également de la partie mais comme elles ne produisent pas de miel (on dit qu’elles sont solitaires, elles ne travaillent pas au service d’une reine), elles se nourrissent de ce qu’elles butinent et gardent également une réserve pour les futures petites abeilles.

L’un des problème qui se pose pour ces abeilles est que leur périmètre de butinage est très restreint contrairement à celui des abeilles domestiques qui est bien plus étendu. Ces dernières empiètent donc souvent sur les espaces de butinage des abeilles sauvages ce qui compromet leur survie.

Les abeilles sauvages sont également indispensables à la biodiversité, elles permettent la reproduction de certains végétaux que les abeilles domestiques ne pollinisent pas **

                                                     IMG_7034

Bon, après ces douces paroles qui ne font pas flipper du tout ***, on te donne la  recette déculpabilisante et réconfortante du miel de … POMMES! Garantie 100% sans souffrance animale, sans destruction de l’écosystème et 100% fastoche!                                                                                                                 

IMG_7035

INGRÉDIENTS pour un petit pot

. 400 gr de jus de pommes

.130 gr de sucre de canne complet ou non 

RECETTE

1/ Dans une casserole verse le jus de pommes et le sucre

2/ Fais chauffer le tout à feu doux. Mélange le temps que le sucre se dissolve

3/ Laisse réduire à feu doux pendant ~50 minutes en mélangeant de temps en temps (laisses réduire un peu plus si tu vois que la préparation n’est pas assez consistante mais en refroidissant la préparation va s’épaissir d’avantage)

4/ Transvase ton miel dans un pot. C’est prêt! A déguster sur tes tartines, dans tes yaourts ou avec tes gâteaux maison!

IMG_7039.JPG

*SuperFastoche a bien conscience que certain·es apicultrices·teurs n’exercent pas tous leur métier comme décrit (en agriculture bio pas de pesticides etc et certain·es leur laissent un peu de miel pour passer l’hiver)

**Nous ne t’avons pas donné la liste exhaustive des problèmes écologiques liés à la production de miel. Il en existe pleins d’autres mais nous n’avons pas voulu te faire un exposé! On te conseille d’aller voir des sites bien plus calés qui expliquent de façon clair et passionnante le fonctionnement des différentes espèces d’abeille et les enjeux environnementaux que représente la production du miel      

***On te conseille de regarder la vidéo de DataGueule « A qui profite le miel? » qui permet de mesurer l’ampleur des dégâts qu’occasionne l’exploitation des abeilles en terme de préservation de l’environnement. Édifiant et flippant!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s